Forum aquariophile de Bruxelles

Echanges aquariophiles
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lori's corner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
edehel

avatar

Nombre de messages : 236
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Lori's corner   Sam 18 Oct 2008 - 23:42

Bon, voici le post de genèse du sujet Very Happy .

Le but est de faire une doc utile à tous ceux qui ont ou auront des Loris. On aura donc les généralités, l'entretien, la nutrition, la repro, etc ..... (pas TOUT en une fois non plus, faut aussi que je bosse Very Happy )

Je vais rester assez général (enfin à mon goût), dites-moi si je le suis un peu trop et que vous désirez plus de détails. Dites-moi aussi si je vous saoûle avec des "généralités" un peu TROP détaillées Very Happy (j'me connais, quand je démarre .....).

Et puis surtout posez toutes les questions que vous voulez. J'espère pouvoir vous fournir la réponse adéquate Very Happy .
Ceci dit, ce n'est pas un ring de boxe .... donc j'ignorerai (et même avec mépris) les questions-piège posées par quelqu'un qui visiblement a la réponse mais espère juste me coincer (ce qui est tout-à-fait possible) et faire le petit malin.
Ceux-là je les invite à venir admirer mes souches, mes rejetons, et ...... prendre une bonne claque - une vraie !!

Bon, si le sujet a du succès, j'en animerai un autre sur les Callys et peut-être sur les killies.

Fin de l'intro Wink
Revenir en haut Aller en bas
edehel

avatar

Nombre de messages : 236
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Que pourra-t-on trouver ?   Dim 19 Oct 2008 - 22:40

Avec plus de 800 espèces réparties en plus de 80 genres, inutile de dire que le choix est vaste !
Cependant, plusieurs espèces sont parfois répertoriées sous le même nom, et certaines espèces sont répertoriées plusieurs fois sous des noms différents.
Dire exactement combien il y en a relève donc de l'utopie !

Malgré ce vaste choix, dans la pratique on ne trouve pas grand chose Crying or Very sad hormis les classiques Ancistrus, Plecos, Gibbiceps, Otocinclus, Farlowella .... et parfois l'un ou l'autre Peckoltia, Chaetostoma, Loricaria, Panaque et (avec un peu de chance) Hypancistrus.

Le fait est que les loris sont assez chers en général, ce qui pénalise leur distribution. Peu ou pas d'éleveurs pour beaucoup d'espèces (nous y viendrons au chapitre "repro"), captures loin d'être faramineuses, et mortalité importante pendant le transit ou pendant le séjour chez le grossiste ...... font que peu de specimens aboutissent finalement dans les bacs des détaillants.
Le prix (pour les raisons qui précèdent) est probablement le frein le plus important, loin devant les éventuelles difficultés de maintenance !

Mais en chinant un peu, en explorant systématiquement tout magasin d'aquariophilie que l'on trouve sur sa route, on peut trouver plusieurs dizaines d'espèces différentes !

Normalement, tout ce que l'on trouvera appartiendra à l'un des genres suivants : Acanthicus, Leporacanthicus, Pseudacanthicus, Ancistrus, Baryancistrus, Hemiancistrus, Hopliancistrus, Hypancistrus, Lasiancistrus, Oligancistrus, Parancistrus, Pseudancistrus, Scobinancistrus, Chaetostoma, Dekeyseria, Farlowella, Hypostomus, Lithoxus, Loricaria, Crossoloricaria, Rineloricaria, Nannoptopoma, Otocinclus, Parotocinclus, Panaque, Panaqolus, Peckoltia, Pseudohemiodon, Pterygoplichthys, Squaliforma ou Sturisoma. Les autres genres ont une diffusion nulle ou de type "confidentielle".

La liste est longue, hein ?? Eh bien si l'on tient compte du fait que le L052 (un Dekeyseria) est également répertorié dans le genre Zonancistrus, ça nous en fait un de plus ........ sur la liste, car cela n'ajoute pas une seule espèce !!
C'est la magie des Loris : génération spontanée lol! !!

Si l'on regarde la liste, on remarque que beaucoup de noms ont un "radical" en commun.

Ce n'est pas inintéressant : on peut sans faire de grosse erreur extrapoler à tous les genres partageant un radical le comportement et type d'aménagement de bac de l'une de ces espèces.
Par contre, il n'en est pas forcément de même pour la nutrition, les différences de préfixe devant le radical étant souvent synonymes de différence de dentition ..... donc de régime (nous y viendrons au chapitre "alimentation").
Revenir en haut Aller en bas
edehel

avatar

Nombre de messages : 236
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Comportement social   Dim 19 Oct 2008 - 22:42

En ce qui concerne le comportement, tous les loricariidae sont des poissons territoriaux. Tous ne le manifestent pas avec autant d'ardeur, mais c'est un fait à prendre en compte : il faudra qu'ils puissent se faire "leur" petit coin.
Négliger cet élément aura comme conséquence d'avoir des loris arborant constamment leur coloration de stress (donc moins beaux), et ce stress peut (pas systématiquement heureusement) même avoir des conséquences fatales !!

Evidemment, ce stress lié au territoire ne se manifestera bien souvent que lorsqu'il y a lieu de partager avec d'autres poissons de fond, ou avec des cichlidés qui convoiteraient la précieuse "grotte" du loricariidae !
Un bémol toutefois : seul le mâle dominant du groupe défendra son domaine avec acharnement. Les femelles ne présentent pas ce trait de caractère, et les mâles dominés se contenteront de tout coin "libre" pour s'établir .... et en changera si un autre occupant venait à le revendiquer.

Donc, attention aux mélanges quand même ! Pour mélanger loricariidae et corydoras, il convient par exemple d'aménager aux corydoras une "plage" de jeux ..... ailleurs (le plus loin est le mieux) que devant la caverne aménagée pour servir de demeure à votre splendide lori !!

Quant au mélange lori-lori, il est impératif de prévoir quelques grottes en surplus : le mâle dominant de chaque espèce aura donc toujours le choix pour établir son groupe. Ne faire cohabiter que des espèces sufisamment sociables bien entendu, et de préférence ayant des préérences alimentaires différentes : cela évitera déjà la compétition pour la nourriture !

Bon à savoir : le genre Acanthicus et ses dérivés (Leporacanthicus et Pseudacanthicus) détiennent la palme de l'agressivité. Tout intrus sera vite attaqué (et je dis bien TOUT intrus) avec un acharnement sans limites. Comme ces espèces sont en plus assez grandes, je ne fais pas de dessin !

Je sais que l'Adonis, avec ses beaux points blancs et ses gracieux filaments à la nageoire caudale est en général tentant, surtout qu'il est vendu à une taille de 10 à 15 cm. Eh bien dites vous qu'il ne s'agit que d'un jeune qui deviendra à la longue (lentement heureusement) un monstre atteignant pas loin de 90 cm et capable de tuer à peu près n'importe quoi !!

Deuxième point important : si je parle si souvent de "groupe", c'est parce que les loricariidae sont des poissons grégaires !! La notion de "territoire" s'applique à un groupe moyen de 5 à 10 individus (personnellement, je travaille tjs sur des groupes de 6 ou 7 individus sauf cas de force majeure).
Donc, n'allez jamais acheter UN lori !! Sauf si vous désirez juste compléter un groupe evidemment. Commencer par 3 specimens est acceptable, aggrandir le groupe par après est préférable mais pas impératif.
Et si vous n'en trouviez qu'un seul au magasin, demandez quand rentrent les suivants !! Ou renseignez-vous sur la possibilité d'en avoir d'autres, même ailleurs.
C'est difficile quand il s'agit d'une espèce chère, mais quel est le meilleur choix ?
- épargner pour différer l'achat d'un groupe ?
- abandonner l'idée et acquérir un autre pensionnaire ?
- acheter SON lori et risquer de le voir dépérir en quelques semaines --> déception + perte sèche !!
A mon avis, le seul mauvais choix est le dernier !


Dernière édition par edehel le Mer 22 Oct 2008 - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
edehel

avatar

Nombre de messages : 236
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: A table !!   Dim 19 Oct 2008 - 22:45

Vous avez suivi ce qui précède, et avez constitué un petit groupe d'une espèce qui vous a littéralement tapé dans l'oeil.

Vous les avez acclimatés en utilisant un seau (essayez un vieux frigobox, c'est super et plus facile pour les récupérer vu la forme rectangulaire) et un bon goutte à goutte.

Tout s'est bien passé et le groupe a trouvé ses repères dans votre aqua.

Tout va bien dans le meilleur des mondes alors, si vous faites attention à la prochaine épreuve : les nourrir convenablement. Beaucoup se plaignent de la "mort subite" de leurs loricariidae pourtant si bien acclimatés depuis deux ou trois mois. La raison ?? Carence alimentaire !!

Les loricariidae sont des poissons-chats, et malgré leur impressionnant organe de succion (qui a dit "bouche à pipe ? ) ne sont PAS des "laveurs de vitres" herbivores.
La ventouse a bien entendu une fonction alimentaire (heureusement pour eux), mais sert surtout à l'ancrage ... et ne remplacera jamais votre grattoir à algues !!

En fait, ils sont TOUS omnivores et ont besoin de manger de tout !!

Des différences entre espèces (au sein d'un genre) existent bien sûr, mais elles sont relativement minimes et en respectant ce qui suit, on ne fera pas de grosse erreur :

Les genres Ancistrus, Chaetostoma, Dekeyseria, Farlowella, Hypostomus, Loricaria, Crossoloricaria, Rineloricaria, Nannoptopoma, Otocinclus, Parotocinclus, Panaque, Panaqolus, Pterygoplichthys, Squaliforma et Sturisoma ont une nette préférence pour les menus "verts" mais nécessitent un apport carné (vers de vase, gammares ou artemia par exemple) régulier.

Remarque particulière pour les Dekeyseria (ou Zonancistrus), Panaque et Panaqolus : il est indispensable de leur fournir une racine, qu'ils râperont afin de se procurer la lignite (un composant du bois) dont ils ont besoin pour entretenir leur appareil digestif.

Tous les autres (à l'exception des Hypancistrus et Lithoxus) sont de vrais omnivores : de tout, et en quantités homogènes !!

Les Hypancistrus et Lithoxus montrent eux la tendance inverse au groupe de "verts": ils ont un penchant marqué pour les régimes carnivores (larves, insectes, coeur, krill, ...) tout en nécessitant un apport végétal régulier (les pastilles de spirulines sont dévorées illico et font merveille).
ATTENTION toutefois avec ces deux genres : du fait de leur régime de prédilection, ils ne digèrent PAS (ou très mal) la lignite !! L'ingestion de lignite peut même leur détraquer l'appareil digestif, avec des conséquences fatales !!
Bien entendu, inutile de retirer votre splendide racine : ils n'y toucheront pas. Mais il faut par contre faire très attention aux pastilles pour poissons de fond qu'on leur administre car elles contiennent souvent de la lignite qui sera donc ingérée !!
Pour le savoir, lire la composition : s'il est fait mention de saule ou d'écorce de saule alors c'est à proscrire.
La plupart des "pleco-tabs" en contiennent (avec même parfois la photo du Hypancistrus Zebra L046 sur l'étiquette !!), mais il existe d'excellents produits (peut-être moins connus) déclinés en version "avec" et en version "sans".
Je ne ferai aucune pub ou contre-pub ici, ce n'est pas le lieu. Mais pour ceux qui veulent approfondir : MP !!

Chapitre suivant : choix et identification ...... mais ce sera pour demain car je suis naze, j'ai un besoin pressant de répondre à l'appel de mon lit !!
Revenir en haut Aller en bas
doe
Admin
avatar

Nombre de messages : 1289
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lori's corner   Lun 20 Oct 2008 - 8:38

Merci pour ton exposé détaillé! Smile
Je trouve les précisions sur l'alimentation différenciée des espèces très bienvenues,car on les met souvent dans le même sac.
Revenir en haut Aller en bas
edehel

avatar

Nombre de messages : 236
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Composer sa populace   Mer 22 Oct 2008 - 12:21

Que choisir, comment composer sa population ?
Comme pour n'importe quelle autre espèce, le premier facteur déterminant est le comportement social, en fonction evidemment du type de bac (communautaire ou spécifique).

La cohabitation de n'importe quel loricariidae avec des poissons autres que poissons de fond ou poissons "cavernophiles" se passe en règle générale plutôt bien. Faites plutôt attention au comportement des autres habitants vis-à-vis de vos loris.

L'exception est (comme déjà mentionné plus haut) le genre Acanthicus et ses dérivés, ils ont une prédisposition à "péter un câble" et à devenir franchement méchants.

Le problème du choix se pose donc principalement lors de la cohabitation Loris/autres poissons de fond, et bien entendu lors de la cohabitation Loris/Loris.

Alors voilà :
- La palme du caractère débonnaire (j'me bats pas, moi) revient aux Dekeyseria, Farlowella, Loricaria, Otocinclus, Panaqolus et leurs "dérivés radicaux" (sans considérer le Panaque comme dérivé du Panaqolus).
- viennent ensuite le reste des "verts" qui laissent les autres tranquilles et abandonnent facilement si l'un ou l'autre intrus pénètre dans "leur" territoire
- Puis viennent les omnivores (les vrais) qui se contentent d'éconduire les intrus
- Avant-dernière place pour les "carnivores" qui ont eux tendance à continuer la poursuite bien au-delà des limites de leur petit coin privé (pour illustrer : un mâle L260 m'a tué deux gros Ancistrus Gold simplement en les pourchassant jusqu'à épuisement, sans combat ni blessure)
- Lanterne rouge (pour rappel) pour Acanthicus et dérivés : specimens jeunes encore tolérables, mais juste bons à cohabiter avec de GROS cichlidés, silures, Arowanas, Ophicephalus, etc ... quand ils grandissent (TRES lentement, ouf !!). C'est moins grave heureusement pour les Pseud- et Lepor- qui restent encore raisonnables au niveau taille.


Je ne ferai pas de liste détaillée (que personne ne lira), mais juste une synthèse pour le mélange de plusieurs Loris : Le groupe alimentaire "vert" se mélange sans modération, les omnivores sont à trier en harmonisant les tailles (surtout), les "carnivores" ne sont à mélanger qu'avec des "verts" plus gros qu'eux (pour supprimer la concurrence alimentaire, autre source de conflits).

Evidemment il y a des exceptions comme le timide L046 qui est pourtant un Hyp carnivore, ou le Panaque Nigrolineatus qui est un "vert" mais assez tenace quand il s'y met ....... et il y aura toujours aussi des specimens au caractère "hors norme".

Si vous avez un doute, MP c'est fait pour ça !

Le deuxième facteur important est bien sûr la taille qu'atteindra la bestiole. L'adage "un poisson grandit en fonction de l'espace dont il dispose" s'il n'est pas entièrement faux, est d'une inutilité déconcertante pour les Loris. Sauf si on considère l'espace autrement que comme le volume du bac divisé par le nombre de poissons, ou le volume au cm de poisson multiplié par la taille de chacun.
La notion d'espace, pour les Loris, est liée à la plus petite mesure du bac combinée au coefficient de compétition alimentaire (donc le nombre d'habitants du bac mais aussi leur régime).
Sans jamais dépasser sa taille maximum naturelle, en présence de nourriture en abondance votre lori grandira tant qu'il peut se retourner à l'aise dans votre bac ! Ce qui nous fait environ 1,25 x la plus petite mesure dudit bac.
N'avez-vous jamais constaté avec effarement la taille atteinte en quelques mois par le petit Pleco ou le petit Gibbiceps que vous aviez acheté ??
Heureusement leur rythme de croissance est en général assez lent (sauf pour les deux cités précédemment), ce qui me permet d'introduire le troisième facteur :-).

Facteur trois : maturité et longévité !!
Quand on acquiert des loricariidae, on est parti pour 13 à 15 ans en moyenne (je dis bien "en moyenne"). Ce ne sont donc pas des poissons que l'on peut acquérir en se disant que si on n'en veut plus il suffit de ne pas remplacer les décès naturels. Prendre des loris, c'est comme signer un bail !! Presque comme se marier, même. Euh .... non ....tout compte fait mes Loris sont moins bruyants que mon épouse, et n'attendent pas de bouquet de fleurs à la St Valentin ...
Et pour ceux que la repro/maintenance tente, sachez qu'ils n'atteignent leur maturité sexuelle qu'entre 18 mois et 36 mois suivant les espèces. Les "verts" sont plus rapides que les omnivores et "carnivores", et plus la taille maximum est grande, plus ils sont lents à la détente :-) !

Prochain chapitre : "comment je fais mon Lori-shopping au magasin ?"
Revenir en haut Aller en bas
edehel

avatar

Nombre de messages : 236
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Au magasin .....   Mer 22 Oct 2008 - 12:56

En matière de Lori-shopping, il faut être au moins aussi prudent que lorsqu'on achète une voiture d'occasion !!
Aucun miracle, aucun "truc maison" : il faut juste SAVOIR ce que l'on est sur le point d'acquérir.
Et comme pour tout achat, il vaut mieux qu'il soit mûrement réfléchi : la précipitation n'est JAMAIS de mise, car les mauvaises surprises existent !!

Il est très facile de différencier entre eux Farlowella, Loricaria, Otocinclus, Ancistrus et par exemple Squaliforma, un novice le ferait sans hésitation.

Distinguer un Hypostomus d'un Pterygoplichthys ou d'un xxxAncistrus quelqonque est encore chose aisée surtout quand on les a côte à côte :-)

De même, peu importe le genre, l'identification de certaines espèces particulièrement typées et au dessin caractéristique ne posera jamais de gros problème (L014, L046, L260 par exemple).

Mais pour les specimens non caractéristiques, ou que l'on n'a encore jamais vu, les choses se gâtent assez vite lorsque l'on veut différencier Hypancistrus, Scobinancistrus, Baryancistrus et autres Hemiancistrus !! Ajoutez dans le lot un ou deux Panaqolus et Peckoltia, ça devient très vite un plongeon en pleine choucroute :-) !!
D'autant plus que ces bestioles ont l'art de toujours se mettre sous un angle qui ne facilite pas vraiment un examen détaillé :-)
Et comme les différences se situent au niveau des plaques osseuses, des rayons des nageoires et de la dentition, allez identifier à coup sûr un poisson qui se planque au fond du bac dans un coin sombre !!

Pourtant, il est nécessaire de savoir ce que l'on achète : la cohabitation et le régime alimentaire en dépendent.
C'est encore plus important lorsque l'on veut compléter un groupe : il faut s'assurer que l'on acquiert bien un specimen de la MEME espèce que ceux achetés précédemment !

Vous riez, hein ? Edehel est un débile : si l'on a DEJA un groupe, on voit bien si on achète le même !!
Eh bien vous rirez moins quelques lignes plus bas :-)

Je ne vous ferai pas un cours sur les méthodes d'identification car ce n'est pas applicable en magasin : il vous faudrait sortir la bebête de l'eau et pratiquer un examen dorsal, ventral et buccal à la loupe !!

Mais il y a une règle magique et infaillible : toujours demander le numéro de nomenclature (le fameux Lxxx ou LDAxxx). Si l'on ne peut pas vous le donner, alors il vaut mieux ne pas acheter ..... et sans doute même éviter tout achat de Loris dans ce magasin !!
En général, le numéro est mentionné en regard du nom (parfois il n'y a même QUE le numéro). Une erreur dans le nom est tout-à-fait pardonnable, car le détaillant se base souvent sur la stock-list de son fournisseur ..... sur laquelle beaucoup (trop) de Loris sont des Ancistrus ou Hypancistrus !! Voir "Ancistrus L066" alors qu'il s'agit d'un Hyp n'est donc pas un drame tant que le numéro est exact (vous verrez plus bas).

Evidemment, ne pas pouvoir vous donner le numéro L ou LDA d'une espèce archi-connue n'est pas un crime non plus : qui se souvient par coeur des numéros d'un Pleco, Gibbiceps, Ancistrus Dolichopterus, Ancistrus Temminckii ou Ancistrus Gold (le Temminckii albinos en fait) ?? Personne ? Moi non plus ! On s'en fout, ils sont identifiables au premier coup d'oeil !!

Etape suivante : vous avez le numéro mais ça ne vous dit rien dans l'immédiat ?? Alors différez votre achat (éventuellement demandez qu'on vous garde les bestioles un jour ou deux) le temps de vérifier de quoi il s'agit. Avec de la chance, on vous sortira même directement au magasin la fiche descriptive, et vous n'aurez pas à attendre !!

Pourquoi est-ce si important d'avoir le numéro et pourquoi ENCORE vérifier ??
C'est ici que ceux qui riaient plus haut vont commencer à pleurer :-)

Mettez côte à côte un L018 et un L081 de même taille. Essayez de les différencier. Un oeil entraîné saura les distinguer si les specimens ne sont pas trop petits, mais uniquement si les autres sont à côté pour comparaison !!
Au magasin, vous verrez comme nom probablement "Gold Nugget Pleco" .... et bien entendu il s'agira d'une des deux espèces (mais laquelle ?).
Maintenant allez voir sur PlanetCatfish, et faites attention à leur taille.
Je pense que vous avez compris la nécessité d'avoir le numéro L ou LDA !!
Encore plus si vous complétez un groupe !!
Dans le cas contraire, je ne peux plus rien pour vous vous êtes irrécupérables :-).

Pour ceux que ça amuserait, il y a encore d'autres exercices amusants à faire (toujours sur des poissons de même taille et pas encore à maturité sexuelle) :
- différencier un L066 adolescent d'un L333 juvénile !!
- différencier un L102 d'un L201
- différencier un L027 d'un L190
- différencier L007, L240, L241 et L294
- Partant du L183, s'amuser à répertorier plus de 10 espèces ayant exactement le même aspect, vendues sous le même nom d'Ancistrus Hoplogenys, mais réellement différentes !!
- Même exercice en partant du LDA033 "super snowball"
- etc (si vous en voulez encore ....) ...

Je sais qu'il y a énormément de discussions en cours, car une espèce est parfois répertoriée plusieurs fois sous des numéros différents. Parfois il s'agit d'un VRAI double-emploi car on a "répertorié comme des bêtes" à l'établissement du classement. Mais d'autres multi-inscriptions concernent des variantes de la même espèce.
Et il serait dommage sous prétexte que c'est le même poisson "sur papier" .... de mélanger ces variantes entre elles (surtout si on fait un peu de repro) !!

Demandez-donc à un amateur de Troph ce qu'il pense du mélange de plusieurs souches !! Si vous survivez à la claque monumentale qu'il vous donnera, vous devriez être convaincu ;-).

On va pouvoir attaquer les aménagements du bac dans le prochain post Very Happy
Et puis (enfin) le tagada-Boumboum lol!
Revenir en haut Aller en bas
pundere



Nombre de messages : 329
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Lori's corner   Ven 24 Oct 2008 - 20:34

Y en a qui suivent! Arrow
Exclamation Like a Star @ heaven Like a Star @ heavenLike a Star @ heaven Exclamation

C'est très intéressant
farao
Revenir en haut Aller en bas
olibul
Admin
avatar

Nombre de messages : 1048
Age : 61
Localisation : 1150 Woluwe-Saint-Pierre
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: Lori's corner   Ven 24 Oct 2008 - 20:38

pundere a écrit:
Y en a qui suivent! Arrow
Exclamation Like a Star @ heaven Like a Star @ heavenLike a Star @ heaven Exclamation

C'est très intéressant
farao

Diablement intérêssant, c'est possible d'archiver sur le forum après le dernier chapitre (54) et la table des matières ?
Revenir en haut Aller en bas
pundere



Nombre de messages : 329
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Lori's corner   Ven 24 Oct 2008 - 20:43

Avant que tu ailles plus loin sur le terrain de l'agencement du bacl
D'où vient qu'on a choisi L. comme initiale commune à de nombreuses espèces différentes et que représente ce numéro!
On a aussi fait ce choix de numéroter certaines espèces du Victoria , mais c'est moins rester dans les moeurs, il y a par exemple le CH44 qui lui est toujours connu comme tel, mais d'autre numéro de jadis sont remplacés par des noms vernaculaires!

+@+
Revenir en haut Aller en bas
edehel

avatar

Nombre de messages : 236
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Lori's corner   Sam 25 Oct 2008 - 14:57

Beuh Shocked je pensais que c'était évident, le L tout comme le C !!

Loricariidae
Callychtidae

CQFD Very Happy !

En fait on a commencé à répertorier car il y avait de tout et n'importe quoi !

On trouvait par exemple un Panaque Nigrolineatus renseigné (toujours bien avec "Panaque sp." comme genre) sous les apellations Xingu, Tapajos, Tocantins, ou Nigrolineatus (tout court Very Happy ). Et effectivement ils sont bien dissociables au niveau de leur robe, mais il s'agit de variétés "géographiques" d'un seul poisson (comme les variétés de Tropheus Duboisi).

Le phénomène inverse existait aussi : des espèces d'aspect similaire mais réellement différentes (nombre de rayons des nageoires, taille, dentition, besoins alimentaire, ....) se retrouvaient amalgamées trop facilement.

Donc on a pris ce qu'il y avait et on a commencé à classer ! Nos Panaques se sont vus regroupés sous l'espèce L027 (a, b, c, ....), alors que d'autres similaires entre elles se sont enfin vues attribuer une identité propre (exemple L102 et L201).

Le LDA est un peu parallèle tout en étant complémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
pundere



Nombre de messages : 329
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Lori's corner   Sam 25 Oct 2008 - 17:31

edehel a écrit:
Beuh Shocked je pensais que c'était évident, le L tout comme le C !!

Loricariidae
Callychtidae

CQFD Very Happy !

...

Là tu m'as saoûlé geek et dire qu'on se voit bientôt et que tu n'es qu'à ton cinquième post , fais attention à tes questions plus tard .. lol! pas de niaiseries stp ???!

Partons de l'hypothèse que j'y connais rien du tout ... ( ce qui est+= 1)
L != loricaria mais = loricaridae

moi je connais
qq Ancistrus
qq otocinclus
qq loricaria
qq rineloricaria
+ 2 L

Tous sont des lori's dans le langage commun
donc font partie de la famille des Loricaridae, c'est ça? on est 1 niveau plus haut que Genre / Espèce

Si c'est bon merci , on va peut-être rentrer un jour dans des détails scientifiques ( je sais pas si tu pourras suivre silent ) mais bon entretemps si tu as le temps
question bis : pourquoi loricaria donne le nom à la famille ?

Heu on a pas des numéros pour les callychtidae ( c'est moins la pagaille la -dedans)?


A bientôt, n'oublies-pas.
Merci pour ton thème super bounce
Revenir en haut Aller en bas
pundere



Nombre de messages : 329
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Lori's corner   Sam 25 Oct 2008 - 17:37

Comme je m'inquiètes un peu ,tu auras droit à une question niaise plus tard!
Pour l'instant, c'est moi qui la pose LDA c'est quoi cyclops
@ +
Revenir en haut Aller en bas
edehel

avatar

Nombre de messages : 236
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Lori's corner   Sam 25 Oct 2008 - 22:38

Ca c'est de l'obsession, hein : même à la côte, faut que j'me connecte Very Happy !!

Alors dans l'ordre d'apparition des questions Very Happy :

- Oui le terme "loris" désigne la famille de Loricariidae, 1 cran au-dessus des genres otocinclus, ancistrus, loricaria, etc .....
- Pourquoi Loricaria donne-t-il le nom à la famille ?? Je ne me suis jamais posé la question, tiens !! En général quand il faut une nouvelle famille, on prend le nom de l'espèce qui génère ce besoin.
- LDA = L Das Aquarium, c'est un classement propre émis par le magazine allemand Das Aquarium. D'où mon indication qu'il est "parallèle et complémentaire". La rigueur allemande, ça sert !!!

Et pour t'assommer un coup (bonne nuit Very Happy ), tu peux aussi savoir qu'il y a un classement LG !!

Le LG contient toutes les espèces que l'on ne sait pas vraiment fourrer dans un genre existant, donc encore en cours d'examen et d'identification !

De nouveaux genres en perspective !! Very Happy

Je pense qu'avant de faire le post sur l'aménagement du bac, j'en ferai un avec tous les L, LDA et LG .... en mentionnant :
- Nom (bien entendu)
- régime alimentaire
- autres numéros pour la même espèce
- espèces différentes mais de même aspect --> attention lors d'un achat

Ca intéresserait quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
pundere



Nombre de messages : 329
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Lori's corner   Dim 26 Oct 2008 - 1:39

Oui ça peut être chouette,
peut-être pas pour tous les L (ça va être trop de boulot) mais pour les plus fréquents ou intéressants

avec en plus peut-être
agressivité - taille( ou taille du bac) - (rare/courant) ...
@+
Revenir en haut Aller en bas
edehel

avatar

Nombre de messages : 236
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: L'agencement du bac   Lun 3 Nov 2008 - 13:00

L'aménagement d'un bac -communautaire ou non- destiné à accueillir des Loris n'est en soi pas bien plus compliqué que l'aménagement de n'importe quel autre bac.

La première règle est de satisfaire leur caractère crépusculaire-nocturne (à de rares exceptions près) : un côté bien ombragé les incitera à sortir plus facilement de leur cachette, notamment lors de la distribution de nourriture. En jouant sur le réflecteur, éclairer plus l'arrière du bac que l'avant les ramènera aussi vers la façade à condition qu'elle ne soit pas trop éclairée de l'extérieur !

A proscrire par contre, les roches et racines placées à quelques centimètres de (ou appuyées contre) la paroi arrière du bac ........ sous peine de voir vos beaux Loris faire de ce petit espace leur Q.G. et rester constamment invisibles !!

Les principaux éléments de "confort" dont ils ont besoin ne sont qu'au nombre de deux, ce qui ne rend pas leur combinaison "en endroit visible" trop compliquée.

Tout d'abord, il faut un mouvement d'eau assez franc !! N'oublions pas qu'ils ont évolué en s'adaptant à ce type de conditions. Si vous voulez limiter les frais, il n'est pas nécessaire de rajouter des pompes de brassage transformant votre bac en "river tank" : une racine ou un rocher judicieusement placé à proximité du rejet de la pompe pour en orienter une partie du flux fait parfaitement l'affaire si la filtration est suffisante. Avec un rejet inférieur à 600l/h ça se complique, le résultat n'étant pas génial à moins d'intercepter la majorité du flux, ce qui nuit à la bonne circulation d'ensemble. Dans ce cas, un bon vieux bulleur avec un gros débit d'air constitue la solution idéale. Cela a bien tendance à faire monter le PH, mais dans des proportions plus qu'acceptables et sans aucune incidence si vous ne désirez pas obtenir de reproduction à tout prix.
Quoiqu'il en soit, on aura vite compris qu'un bac aménagé pour des Labyrinthidés ne convient pas !!

Le second élément est la présence d'un refuge adapté à leurs besoins. Oublions la traditionnelle racine faisant voûte !! S'il est vrai qu'ils s'y réfugieront, ce n'est pas -et de loin- ce qu'ils apprécient le plus.
Le petit coin qui leur convient le mieux répond à 4 critères : situé en plein "courant", n'ayant qu'une seule entrée, plus profond que large, possédant un fond ferme.

Le détail :
- en plein "courant" : l'entrée du refuge sera idéalement placée face à un courant d'eau (angle ne dépassant pas 45°)
- une seule entrée : les tubes doivent être bouchés, un tunnel ne suffit pas ! Le mieux est même de boucher hermétiquement. C'est le poisson qui utilisera le courant pour faire circuler l'eau dans son refuge, par une orientation adéquate de son corps
- plus profond que large : il faut que cela fasse "caverne". Partant de cela, tout est bon depuis l'assemblage de chutes de carrelages au superbe tube de ponte fait exprès, en passant par les morceaux de briques creuses et autres souches creusées. Ma préférence va au truc simple de deux pots en terre cuite (diamètre de 6 cm amplement suffisant) collés bord à bord avec du mastic polymère. On aura préalablement cassé le fond d'un des deux pots et limé les bords de cassure. Cela fait une splendide grotte dont l'entrée est un peu plus étroite que le "corps", et c'est le must !!
- possédant un fond ferme : donnez-leur un demi-pot renversé, et ils iront se coller dessous, tête en bas. Tout le monde a déjà vu cela !! Maintenant faites-leur plaisir : collez un morceau de carrelage sous le demi-pot, ou renversez-le et recouvrez-le d'une racine ou une pierre plate. Miracle : ils reprennent la position ventrale, bien accrochés à ce nouveau sol dur !! Vous aimeriez jouer à Spider-Man toute la journée au plafond, vous ? Eux non plus !! Là encore, les deux pots collés bord à bord font merveille !!

En orientant le courant d'eau et leur refuge judicieusement, vous pourrez contempler les plus timides des Loris constamment, tout en leur faisant plaisir !!

Un dernier truc : remplissez vos pots ou autres grottes de moitié avec le substrat de votre aquarium, et enterrez-les à moitié en laissant toutefois l'entrée hors du substrat. Ils iront eux-même "creuser" pour le vider et auront l'impression d'avoir construit leur propre nid. Une alternative est le pot en terre cuite unique, à moitié enfoncé dans le substrat, devant lequel vous enfoncerez un morceau de pierre plate (ou n'importe quoi de plat) qui évitera au pot de se remplir par éboulement quand ils le videront.

Si vous avez agencé leur espace en respectant ces grandes lignes, une repro spontanée n'est pas à exclure dans votre bac communautaire ....... pour autant que vous ayez un couple au moins !

Pour ceux qui ont de quoi ajouter du brassage, voici un truc à utiliser : placez le ou les refuges avec l'entrée orientée vers la vitre avant de l'aquarium et placez la pompe de brassage à l'arrière mais de telle sorte que le courant vienne taper sur la vitre avant et soit "réfléchi" vers à l'entrée du ou des refuges. Spectacle garanti !!
Revenir en haut Aller en bas
pundere



Nombre de messages : 329
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Lori's corner   Mar 4 Nov 2008 - 20:59

J'ai 3 questions -
1° pot en terre :
quand tu parles de petit pot en terre cuite , la forme est conique , tu les dispose bord à bord en direction contraire , pour les coller sur leur plus grand diamètre, tu bouche un des orifices et agrandit l'autre!

2° le mastic polymère tu m'en as parlé , tu m'as même cite la marque (mais mémoire pig )
c'est quoi encore ( MP si pub interdite)


3° est-ce que la noix de coco à une quelconque pour la construction de grotte
le principe : qqs pierres avec au dessus une demi coque à hauteur de la pompe de brassage à l'opposé du bac! (je sais pas si je m'explique bien?)
Revenir en haut Aller en bas
edehel

avatar

Nombre de messages : 236
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Lori's corner   Ven 7 Nov 2008 - 19:44

Dans l'ordre Very Happy :

1° : Bien vu, c'est comme cela ! Et en jouant sur la taille des pots, on fait des grotes de taille différentes. Chez Ikea ils ont même des pots assez longs et non troués au fond !!

2° : Je ne fais pas de pub dans le sens où je ne compare pas différentes marques entre elles dans mes posts. Mais te rappeler (et à d'autres) que le mastic que j'utilise est le Bison PolyMax .... ce n'est pas de la pub !!
Dire qu'il est excellent n'enlève rien aux autres Very Happy

3° : La noix de coco peut convenir, mais essaye de mettre une pierre bien plate en-dessous, ou une chute de carrelage. Plus c'est hermétique (en dehors de l'entrée evidemment), plus ils aiment !!
Revenir en haut Aller en bas
edehel

avatar

Nombre de messages : 236
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Lori's corner   Sam 8 Nov 2008 - 23:42

Alors, voici donc en images :

Les pots collés bord à bord avec une ouverture agrandie :


Autre montage apprécié, la pierre trouée pour rétrécir l'entrée du pot :


Sinon, un demi-pot sur une chute de carrelage, ou .... deux chutes de pots (quand on rate son coup et qu'on casse ...) :


Mais rien que des chutes de carrelages ils adorent aussi :
Revenir en haut Aller en bas
edehel

avatar

Nombre de messages : 236
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Souche réinstallée   Sam 8 Nov 2008 - 23:48

Tant qu'on y est : j'ai enfin rassemblé mes L333 !

V'là un des nouveaux :


Superbe souche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lori's corner   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lori's corner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lori's corner
» Problèmes Lori...
» Les Lori de chez Steph
» Trouvé lori dans le 91 (Vert le grand)
» Les Lori de Steph

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum aquariophile de Bruxelles ::  Les discussions :: Discussions aquariophiles-
Sauter vers: